Arrêtez la guerre – Solidarité avec le Rojava

Nous demandons

  • Le retrait immédiat de l’armée turque et de ses alliés du nord de la Syrie.
  • La fin immédiate de la coopération économique et militaire avec la Turquie.
  • La prise de mesures pour une solution politique à la crise en Syrie avec la participation des femmes, des représentant.e.s des femmes et des populations de toutes les communautés nationales, culturelles et religieuses en Syrie, ainsi que la reconnaissance de la Fédération démocratique du Nord et de l’Est de la Syrie.
  • L’arrêt de la criminalisation de l’engagement politique des activistes kurdes en Allemagne.

La Fédération démocratique du nord-est de la Syrie (Rojava) illustre la vision d’un Moyen-Orient pacifique et démocratique fondé sur la libération des femmes. Ce projet est à présent en voie de destruction. L’armée turque est en train de commettre des crimes de guerre dans le cadre de sa guerre d’agression en bombardant les infrastructures civiles qu’il s’agisse des hôpitaux, des sources d’approvisionnement en eau ou en électricité, et en attaquant les civils, en particulier les femmes et les enfants. Avec cette guerre, l’EI menace à nouveau de devenir un danger – non seulement pour le Rojava, mais également pour l’Europe. Ce sont les Forces démocratiques syriennes (FDS) et les Forces d’autodéfense locales (YPG et YPJ) du Rojava qui ont vaincu l’État islamique et son califat.

Le gouvernement turc ne cherche pas à sécuriser ses frontières mais à expulser les Kurdes ainsi que d’autres peuples de sa zone frontalière et à détruire la région autonome du Rojava. C’est également une attaque directe contre les réalisations obtenues grâce à la révolution des femmes et à la libération des femmes. L’établissement prévu d’une „zone de protection“ permettra la mise en place d’une politique de nettoyage ethnique et de repeuplement de la région. Cela est clair à Afrin, dans le nord de la Syrie, où l’armée turque a vaincu l’année dernière et où l’arbitraire et la terreur prévalent maintenant.
Le silence généralisé des gouvernements de l’UE ne peut qu’indiquer qu’ils approuvent la guerre menée par la Turquie dans la région. Les intérêts économiques et l’isolement des réfugiés dans l’accord sur les réfugiés ont plus d’importance pour eux que les droits de l’homme, la libération des femmes, la démocratie et la paix. Nous exprimons notre solidarité avec le Rojava et demandons la fin immédiate de la guerre menée par la Turquie ainsi que le retrait de l’armée turque.

Il s’agit de préserver la libération des femmes, la coexistence pacifique et le développement futur de l’écologie et de la démocratie dans la région. Cela nous concerne tous. Défendons les valeurs du Rojava, n’abandonnons pas les peuples qui y vivent. Cette question nous concerne tous. Notre avenir est en jeu.

Manifestation nationale le 2 novembre 2019 à Berlin :
Rallye d’ouverture : 12h à 13h, Alexanderplatz, Neptunbrunnen, Berlin
Début de la manifestation : 13 heures

This entry was posted in French, General. Bookmark the permalink.